Vertige, Lauren Kate

Vertige
Lauren Kate, américaine. // 2011 – 444 pages – Ed. France Loisirs  // Catégorie – Jeunesse, Fantastique.
Couverture Damnés, tome 2 : Vertige
Synopsis.
Tout juste sortie du cauchemar de Sword & Cross où anges et démons se sont entre-déchirés, Luce a dû se séparer quelques jours de Daniel… Folle de joie à l’idée de le revoir, elle apprend avec désespoir que leurs retrouvailles seront brèves. Daniel doit en effet traquer les Bannis, des immortels, qui cherchent à la tuer. En attendant, il la place en sûreté à Shoreline, un lycée huppé près de San Francisco, d’où elle ne doit pas sortir. Elle entre dans la section des « Néphilim », des descendants d’anges aux pouvoirs particuliers, et fait la connaissance de Shelby, Dawn, Jasmine et Miles, un garçon charmant. Là, Luce apprend aussi que les « ombres » qui la terrorisaient, en réalité des Annonciateurs, pourraient l’aider à découvrir ses vies antérieures. Daniel s’entêtant à ne rien lui révéler de son passé, Luce veut comprendre ce qui l’empêche de vivre pleinement son amour et cherche corps et âme à déjouer la malédiction qui s’acharne sur elle.
l’avis. 

A peine terminé le premier tome de la saga Damnés, j’ai entamé le second puisque je l’avais sous la main. Et il faut dire que j’étais bien curieuse de savoir la suite.

Alors pour ce qui est des personnages que j’ai adoré c’est un couple ange/démon qui détient la palme. Des enseignants de Shoreline, la directrice Francesca et le professeur Steven. Elle est l’ange, il est le démon. Leur amour est conflictuel, mauvais et à la fois une chose immuable. Un peu tout ce que j’aime dans ce genre de littérature. Bon par contre, pas de surprise, dans le couple c’est bien entendu Steven qui a mes faveurs. J’ai particulièrement aimé le fait qu’il donne des conseils à Luce la menant à réaliser des actes interdits. Ensuite, ce sont les Annonciateurs qui m’ont particulièrement plu. Ainsi, on apprend qu’il ne s’agit pas que d’oiseaux de mauvaises augures sans utilité réelle, (attention spoiler) mais il s’agit, entre autres fonctions, de passage à travers le temps. Des portes vers le passé. Le principe de façonner cette ombre pour en créer, par exemple, une porte m’a semblé être une bonne idée. Les autres personnages ont de l’intérêt et sont attachants, mais ils ne m’ont pas attirés plus que ça. Pourtant, les propos de Shelby m’intriguent, et le personnage de Miles également, même si pour ce dernier je me demande s’il était nécessaire. La suite me le dira.

Dans ce livre on en apprend un peu plus sur le mode de vie des anges; Ne serait-ce qu’à travers l’académie Shoreline, et ses cours sur les Annoncieurs ou ceux d’escrime (qui soit dit en passant m’ont bien fait plaisir ! ). Autant dire que ce sont là des détails que j’ai apprécié, au moins autant que la caste des bannis. Ces ange qui ont refusé de revenir vers le paradis et devenu aveugles.

Par contre au niveau de l’histoire c’est assez plat je dois dire. Certes il y a une trêve entre le clan des anges et « démons », mais il y a aussi celui des Bannis qui entre désormais en compte. Et tout le monde veut Luce. Pourquoi demeure le grand mystère. Luce semble donner l’impression de chercher après Daniel tout au long du livre. J’avoue qu’au bout d’un moment cela peut paraître lassant, heureusement qu’elle a un grain de jugeote et qu’elle ne l’attend pas sans rien faire, se contentant de se morfondre sur son triste sort (comme le fait volontiers une désormais célèbre héroïne dont je tairais le nom :p ) .

Pour en venir à la fin parlons de la grande scène finale. Encore une bataille. Je dois dire que l’ai senti venir d’avance. Mais la fin demeurait une surprise, ce qui en soit est une bonne chose. Du coup, cela m’a donné très envie de commencer de troisième tome. Cette fois-ci Luce part explorer ses vies antérieures pour essayer de comprendre. Là ça m’intéresse ! J’espère être un peu moins déçue, parce qu’il y a de quoi explorer avec un tel thème.

entre les pages.

« De toutes évidences ses profs étaient des experts. Le soleil faisait étinceler leurs armes et leurs combinaisons blanches renforcées. Leurs peids se déplaçaient avec une telle grâce qu’ils semblaient danser. Les épaisses boucles blondes de Francesca cascadaient sur ses épaules tandis qu’elle tournoyait autour de Steven.
Tous les deux afficahients un air déterminés. Après ces premiers touchées, ils se retrouvèrent à égalté. Sans doute commençaient_ils à fatiguer, car cela faisait dix minutes qu’ils n’avaient pas marqué. Leurs mouvements étaient si vifs que leurs larmes disparaissaient au profit d’un léger boudonnement et du tintement du métal.
Des étincelles de mirent à jaillir à chaque contact ; d’amour ? de haine ? sans doute les deux.
[…]
Soudain une clameur s’éléva dans l’assistance Luce avait raté l’instant crucial. Francesca plant la pointe de son épée dans la poitrine de Steven , tout près du cœur, si bien que la lame se courba. Ils demeurèrent tous les immobiles, à se regarder dans les yeux. Cela faisait-il aussi partie du spectacle ?
– En plein coeur, déclara Steven
– Comme si tu avais un, raille Francesca. »

se procurer le(s) livre(s)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s