Fin de partie, Samuel Beckett

Fin de partie
Samuel Beckett, franco-anglais. // 1957 – 110 pages – Ed. Minuit // Catégorie – Théâtre, Classique.
Synopsis.
Dans Fin de partie il y a déjà cette notion d’immobilité, cette notion d’enfouissement. Le personnage principal est dans un fauteuil, il est infirme et aveugle, et tous les mouvements qu’il peut faire c’est sur son fauteuil roulant, poussé par un domestiques, peut-être un fils adoptif, qui est lui-même assez malade, mal en point, qui marche difficilement. Et ce vieillard a ses parents encore, qui sont dans des poubelles, son père et sa mère qu’on voit de temps en temps apparaître et qui ont un très charmant dialogue d’amour. […]
Roger Blin. 
l’avis. 

Ce livre là je l’ai eu entre les mains par le plus grand des hasard. Après avoir passé une après-midi avec un de mes amis j’ai fini par lui dire que je m’étais fait prêter un tas de livres pour mes trois semaines de vacances et qu’avec ça je ne comptais pas m’ennuyer. Voilà que je repars avec trois livres en plus à lire. Dont cette pièce de théâtre. Avec comme commentaire : ton côté tordu appréciera.

Et ce n’est pas faux, j’ai assez aimé ma lecture. Le fait que ce soit du théâtre y aidant beaucoup, j’étais bien contente de me replonger dans ce genre que j’ai délaissé depuis bien longtemps ! Ce n’est certes pas le type d’écriture qui me plait tant au théâtre, ni même la narration, parce que là pas d’action, ni grandes envolées. De la simplicité, et beaucoup, beaucoup de bizarrerie. Durant tout le long de la pièce, on a l’impression que quelque chose va finalement arriver, parce que les personnages ne cessent de le répéter à tout va. Cependant, l’immobilisme est bien présent dans la pièce. D’une certaine manière, heureusement qu’elle est très courte, dans le cas contraire je ne sais pas si j’aurais achévé la lecture. Avec la curiosité et le goût du théâtre probablement que si.

Au niveau des personnages il y a quelques surprises. Déjà il ne sont que quatre, ce qui n’est pas commun, enfin moi je n’ai pas croisé beaucoup de pièces avec si peu d’intervenants. Ils ont tous leurs lots d’étrangeté. Entre celui qui est aveugle dans un fauteuil roulant, celui qui est infirme et le couple de parents vivant dans leur poubelle respectives mais l’une à côte de l’autre je vous prie, il y a de quoi se poser des questions. Bien souvent dans la pièce, d’ailleurs on se demande quel est le but, pourquoi telle phrase, autant dire que la réponse n’est pas présente, j’en cherche encore certaine.
Pour ce qui est des relations entre les personnages, j’aime assez celle entre les personnages principaux qui sont Hamm et Clov. Relation de dépendance l’un envers l’autre, de soumis et maître, de l’amour-haine en quelque sorte. Leurs remarques acerbes m’ont bien fait sourire par moments.

Je n’ai finalement pas grand chose à dire sur cette lecture qui me semble bien sortir tout droit de l’absurde. Néanmoins, je puis affirmer qu’elle ne m’a pas déplu pour autant. Rapide. Sympathique. Simple.

entre les pages.

« Hamm – Moi je me sens un peu drôle (Un temps) Clov.
Clov – Oui.
Hamm – Tu n’en as pas assez ?
Clov – Si ! (Un temps) De quoi ?
Hamm – De ce… de cette… chose.
Clov – Mais depuis toujours. (Un temps) Toi non ?
Hamm (morne)- Alors il n’y a pas de raison que ça change.
Clov – Ca peut finir (Un temps.) Toute la vie les mêmes questions, les mêmes réponses.
Hamm – Prépare-moi. (Clov ne bouge pas.) Va chercher le drap. (Clov ne bouge pas.) Clov.
Clov – Oui.
Hamm – Je ne te donnarais plus rien à manger.
Clov – Alors nous mourrons.
Hamm – Je te donnerai juste assez pour t’empêcher de mourir. Tu auras tout le temps faim.
Clov – Alors nous ne mourrons pas. (Un temps.) Je vais chercher le drap.
Il va vers la porte.
Hamm – Pas la peine. (Clov s’arrête) Je te donnerais un biscuit par jour. (Un temps.) Un biscuit et demi. (Un temps.) Pourquoi restes-tu avec moi ?
Clov – Pourquoi me gardes-tu ?
Hamm – Il n’y a personne d’autre.
Clov – Il n’y a pas d’autre place.
»

se procurer le(s) livre(s)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s